• Accueil
  • Dictionnaires et glossaires
  • Glossaire Aliments

Glossaire Aliments

Term Definition
Ubiquinone Q10 - Coenzyme Q10

UBIQUININONE Q10 ou CO-ENZYME Q10 ou VITAMINE Q10 est présente dans toutes les cellules (dans les mitochondries). Elle participe et favorise la production d’énergie dans la cellule, l'ATP, qui est produit essentiellement à partir de la combustion des graisses et des sucres. Les facteurs qui altèrent les réserves et la production de la CoQ10 sont _ Les facteurs de vieillissement _ Altération du système immunitaire _ Excès de poids _ Problèmes cardiovasculaires _ Hypertension _ Problèmes pulmonaires

SOURCES d’UBIQUINONE Q10 (mg/100g) _ huile de soja 9,2 _ sardines 6,4 _ maquereaux 4,3 _ viande de bœuf 3,1 _ céréales complètes 2,5 _ poulet 2,1 _ noix 1,7 _ épinards 1,0 _ brocolis 0,8 le foie peut produire de l’ubiquinone à partir d’autres coenzymes Q (propriétés réduites par la maladie et le vieillissement) La dose journalière recommandée entre 10 et 30 mg/jour. CoQ10 est liposoluble. la Q10 agit sur : _ la forme physique _ la fatigue _ la capacité musculaire (besoins accrus en cas d’efforts physiques) _ les pathologies cardiovasculaires _ les problèmes d’hypertension _ les processus de vieillissement _ la qualité du sperme _ la paradondite _ le diabète _ la myopathie _ les problèmes d’immunité

Il est conseillé d'être vigilant sur le statut de CoQ10 lorsque l'on prend des traitements anti-cholestérolémiques.

Taurine

La taurine isolée par Tiedman en 1827 est indispensable au développement cérébral conditionnellement essentiel car peu synthétisable par le nourrisson à partir de la cystéine > méthionine > taurine. La taurine a la capacité de conjuguer les toxiques et de les éliminer dans la bile. Elle a, par ailleurs, des propriétés antioxydantes qui permettent de limiter les dommages occasionnés par les radicaux libres, notamment au niveau des membranes cellulaires (Huxtable). Se trouve naturellement dans les poissons, coquillages, viandes maigres,...

Sulforaphane

Protecteur de effet carcinogène. Se trouve naturellement dans les pousses de brocoli, pousses de choux-fleur, chou de Bruxelles, choucroute, autres crucifères,...

Sulfates

Se trouvent surtout dans : Eaux d’Hépar, Contrex, Vittel, Orée des Bois,Saint -Amand, Wattwiller, Dax, La Française,....

Sucres rapides - glucides rapides

Se trouvent surtout dans : Miel, confiseries, pain blanc, boissons sucrées, sodas, biscottes, gaufre, riz industrialisés (blanc, non collant,...), desserts sucrés, tous les plats industriels, légumineuses : fève, fruits : ------moyen : kiwi, bananes, mangue, ananas ------fort : pastèque,...

Sucres lents - glucides lents

Se trouvent surtout dans : Pain complet au levain, pain aux céréales, pain au son d’avoine (préjudiciable pour les intestins) céréales complètes, féculents, pâtes aux oeufs,vermicelles, riz, spaghetti, nouilles, tous les fruits sauf banane, kiwi, mangue, ananas et surtout pastèque (IG 72 +-13) tous les légumes sauf pommes de terre nouvelles et carottes(IG moyen) et rutabaga et pommes de terre sous toutes ses formes (IG élevé) légumineuses, sauf fèves, tous les produits laitiers (?) sauf crèmes glacées (IG moyen),....

Sodium

Les composés chimiques dans lesquels on trouve un ion sodium Na+ sont extrêmement nombreux. Parmi les plus simples on peut citer : le sel marin ou sel de table, qui est du chlorure de sodium NaCl ; la soude (Na+ + OH-) ou l'hydroxyde de sodium NaOH ; l'eau de Javel, qui contient du chlorure de sodium NaCl et de l'hypochlorite de sodium NaClO.

Le chlorure de sodium NaCl est indispensable à la vie, par exemple à la transmission de l'influx nerveux, faisant intervenir des échanges inter-membranaires d'ions Na+.

On trouve également des composés du sodium : dans le savon (en combinaison avec des acides gras), dans les chaufferettes sous forme d'acétate de sodium, sel de table, jambons et autres aliments fumés, charcuteries industrielles, roquefort, fromages industriels, bouillon et soupes en sachet, conserves, plats pré-cuisinés, beurre salé, eau adoucie, sauce soja, anchois, aliments marinés dans le sel, viennoiseries,....

Silicium

Indispensable à la formation du tissu conjonctif. Protecteur du cerveau contre l’aluminium. Action sur les ostéoblastes et la solidité de la trame. Se trouve naturellement dans les céréales complètes, cartilages, eaux minérales, bières,...

Sélénium

Le sélénium peut favoriser l’élimination urinaire des métaux lourds tels que le mercure (Simonoff). Se trouve naturellement dans les poissons, viandes maigres, céréales, levure de bière, noix du brésil, foie, oignon, viande rouge, fruits de mer, œufs, poivron rouge, cèpe, ail,...

Rôle des micronutriments

La vitamine B6 - Meilleures fonctions cognitives (synthèse des neurotransmetteurs) - Participation aux défenses anti-infectieuses - Amélioration de la tolérance au glucose - Contribution à la réduction des risques thrombotiques et athérosclérotiques liés à l’homocystéine

La vitamine C - Elévation de l’énergie cellulaire (AMP cyclique) - Contribution aux défenses anti-oxydantes et anti-toxiques - Réduction des risques de pathologies dégénératives (cataracte, cancers, maladies cardiovasculaires) - La vitamine C entraîne l’élimination urinaire de nombreux polluants et accroît la résistance aux vapeurs de benzène (Forssman), aux insecticides (Chakraborty), à l’éthanol (Sprince), aux produits chimiques (Zannoni) - La vitamine C est capable d’inhiber la formation de composés nitrosés, accusés de carcinogénicité (Tannenbaum) - La vitamine C diminue l’incidence de lésions cutanées malignes induites par irradiation UV (Pauling) - La vitamine C est un antioxydant physiologique majeur pour éliminer les effets du stress oxydant (Frei)

La vitamine D - Impliquée dans l’immunité, l'homéostasie du calcium et du phosphore, libération d'insuline, croissance et différenciation cellulaire...

La vitamine E - Une supplémentation modérée en vitamine E a un effet protecteur vis-à-vis de l’oxydation induite par les polluants aériens (Elsayed) - La vitamine E joue un rôle protecteur vis-à-vis du stress oxydant induit par l’ozone (Calabrese) et par le tabagisme passif (Jendryczko) sur les globules rouges

La taurine - La taurine a la capacité de conjuguer les toxiques et de les éliminer dans la bile. Elle a, par ailleurs, des propriétés antioxydantes qui permettent de limiter les dommages occasionnés par les radicaux libres, notamment au niveau des membranes cellulaires (Huxtable)

Le glutathion - Le glutathion est le détoxifiant principal des cellules qu’il protège contre l’alcool (Furukawa, Videla), le mercure (Ballatori), les gaz d’échappement de moteur diesel (Chaudhari), les carcinogènes endogènes et exogènes (Richie, Stohs)

Le magnésium - Le magnésium empêche la pénétration intracellulaire des métaux lourds tels que le plomb (Cézard – 3) et le cadmium (Guiet-Bara) - Il diminue le stress oxydant dû au bruit (Joachims) et le processus de vieillissement (Gunther) - Diminution des risques de pathologies cardiovasculaires - Meilleure adaptation au stress, y compris au stress oxydant

Le sélénium Le sélénium peut favoriser l’élimination urinaire des métaux lourds tels que le mercure (Simonoff)

Le calcium - Réduction de l’hypertension - Réduction des risques de cancers du côlon

Le zinc - Le zinc s’oppose à l’action des métaux lourds tels que le plomb (Cézard – 3) et le cadmium (Kaji). Son déficit peut aggraver les effets de polluants tels que le trichloréthylène (Rogers) - Optimisation de l’immunité - Meilleure cicatrisation et réparation des tissus - Réduction de l’accumulation de fer et de cuivre (pro-oxydants) - Rôle anti-inflammatoire (métabolisme des prostaglandines)

Les antioxydants secondaires - Ils diminuent les effets du stress oxydant induit par les radicaux libres liés au métabolisme hépatique de certains toxiques - Il existe une synergie considérable entre les micronutriments antioxydants : vitamine C, vitamine E, glutathion, sélénium, bêta-carotène (Johnson, Shklar) - Les vitamines E et C diminuent l’oxydation des lipides pulmonaires. La vitamine C est plus efficace contre les effets du NO2 et la vitamine E contre les effets de l’ozone (Menzel) - Une supplémentation en vitamine E et bêta-carotène protège le cœur des rats exposés à la fumée de cigarette (Van Jaarsveid–2) - Une supplémentation en vitamine E et en zinc peut s’opposer à l’athérome induit par le tabac, par l’intermédiaire de réactions de lipo-péroxydation (Diana)

Quercitine

C'est un antioxydant. Quoique la quercétine soit relativement stable pendant la cuisson, les pommes fraîches sont de meilleures sources de quercétine que les produits cuits ou traités parce que le composé est principalement concentré dans la peau des pommes plutôt que dans leur chair. Et en général, les pommes rouges tendent à avoir davantage d'antioxydant que les pommes vertes ou jaunes. D'autres nutriments contiennent des niveaux élevés de la quercétine comme les oignons, les myrtilles et les canneberges,...

Pycnogénol

Pycnogénol est extrait d’écorce de pin des Landes. Action thérapeutique antioxydante complémentaire sur un asthme de léger à modéré.

Probiotiques

Micro-organismes qui améliorent l’état de la flore intestinale. Généralement conseillés : En cas d’allergie au lait chez l’enfant, lors de la prise d’antibiotiques, maladies inflammatoires de l’intestin avec gaz, ballonnement, diarrhées, constipation, maladie de Crohn, en complément des traitements de l’ulcère à l’estomac ou duodénum, dans les cirrhoses, dans toutes les maladies inflammatoires (notamment articulaires),

Potassium

Indispensable à la fonction cardiaque et rénale. Se trouve surtout dans : Fruits secs, oléagineux, fruits (bananes), légumineuses, soja, légumes, céréales complètes,....

Polluants

Essence, cigarette, nitrate, pesticides, alcool,....

Copyright 2018 by Nutri-online - All rights reserved